Metal and dust

FullSizeRender.jpg

Ca y est, j’ai enfin commencer une lecture pour le Prix Littéraire des Chroniqueurs Web 2017. J’ai commencé ma sélection par Rebelle du désert, j’avais envie d’un truc pas trop galère à lire, pas trop long…

Je ne le dis jamais assez : je n’aime pas les récits à la première personne en général. Qu’est ce que je lis majoritairement en ce moment…? des récits à la première personne… « 5, 4, 3, 0 et après paf ! Pastèque ! » a un jour dit un grand-homme, restons-en donc là avec la logique.

Amani, coincée depuis toujours dans la ville de Dustwalk, rêve de s’échapper et de vivre une vie bien plus palpitante que celle qu’elle mène actuellement, coincée avec ses cousins et cousines, sa tante et son oncle qui s’occupent d’elle depuis la mort de sa mère. C’est dans ce but qu’elle fuit une nuit dans la ville la plus proche, Deadshot, avec l’espoir de gagner un concours de tir et vivre enfin la vie qu’elle se rêve à la capitale. Évidemment, tout ce ne passe pas comme prévu et de péripéties en péripéties, Amani se retrouve à voyager dans l’immense désert du Miraji avec Jin, un jeune homme rencontré en chemin.

Honnêtement, j’ai eu de mal à entrer dans l’histoire, parce que j’ai eu du mal à apprécier Amani dans un premier temps, parce que… beh c’est un ado un peu chiante, on va pas se mentir. Elle a un sale caractère, elle est têtue et bornée, le genre à n’en faire qu’à sa tête; elle est carrément stéréotypée. Enfin, si je honnête, elle a tout du personnage féminin basique de roman fantasy young adult. Au final, en me forçant, j’ai fini par apprécier l’univers dans lequel on évolue : l’immense désert où se passe l’action, un mélange de western et de contes et légendes arabes – faut dire que les ambiances un peu steampunk et moi, c’est un combo gagnant ! La mise en place de l’univers est un peu lente et confuse et la mise en route assez longue. Il ne se passe pas grand chose dans la première partie du bouquin et je trouve que pour un premier tome, on ne ressort pas avec assez d’éléments construits sur l’univers et les explications données ne suffisent pas totalement. Cela étant dit, à la fin, l’une des particularités qui m’agaçait carrément au début s’avère être un truc plutôt cool à la fin, et je ne l’ai pas vu venir. (no spoil, mais en vrai, c’est plutôt un bon plot twist.)

La romance, est amenée de façon plutôt maladroite et clairement pas en finesse : on voit carrément le truc arriver sans aucun suspens.

J’ai un avis mitigé sur ce premier tome et je ne suis pas follement emballée mais si je tombe sur le second tome, je le lirai par curiosité. Le style n’est pas fou non plus, c’est pas la plume de l’auteur qui m’a le plus emportée. Enregistrer

Publicités

Une réflexion sur “Metal and dust

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s